Pourquoi et comment choisir ses bâtons de marche

Saviez-vous qu’actuellement, tout juste un randonneur sur deux en France utilise des bâtons? Pourtant certaines études scientifiques (comme celle-ci https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10950445 en anglais) ont montré leur impact positif sur les activités de type randonnées. On peut par exemple souligner que les bâtons de marche améliorent la sécurité et préservent les articulations mais il y a tout un tas d’avantages à embarquer une paire avec vous sur les sentiers.  Parmi ceux-ci, 6 se démarquent:

Protéger les articulations, principalement les genoux

Pour nous c’est l’élément le plus important de cette liste. Sur une balade de 30 minutes la différence ne se fera probablement pas ressentir mais testez le GR20 avec un bon sac et sans bâton et vos genoux risquent fort de déguster. Tout est histoire de répartition du poids et des chocs. A la longue et surtout dans les descentes vos articulations des genoux vont  devenir douloureuses (on parle de gonalgies) car elles absorbent les davantage de poids qu’en temps normal. Par exemple si vous faites 70 kg, en descente chaque pas peut faire reposer jusqu’ a 3 fois votre poids sur vos genoux. Aie ! Avec des bâtons ne problèmes n’est pas entièrement résolu mais il est indéniable que les articulations subissent moins de stress.

Maintenir l’équilibre et prévenir les chutes

Deuxième facteur essentiel: l’assurance. Les bâtons de randonnée apportent une réelle stabilité de la démarche. Par besoin d’être un génie pour comprendre cela avec 1 ou 2 points d’appuis en plus vous serez mathématiquement plus stable que sans. Cela se révèle d’autant plus vérifiable sur terrains boueux, glissants et dérapant. En descente notamment, un ou deux points d’appui en plus sont  d’une redoutable efficacité. Le franchissement de petits obstacles est également grandement simplifié. Par exemple le passage d’un petit cours d’eau avec des bâtons est un vrai jeu d’enfant. Finalement, lorsqu’on a fait l’expérience des bâtons surtout dans des conditions un peu difficiles (typiquement, chargé, en descente et sur terrain difficile), ceux-ci deviennent rapidement indispensables.

Réduire la fatigue ressentie

Bien ajuste, et correctement utilise vos bâtons vont permettre à votre posture de marche de se corriger naturellement En effet  vous l’avez probablement remarque, en montée les marcheurs ont tendances a se courbant vers l’avant alors qu’en descente on se tient plus sur les talons, le dos davantage cambre. Si vous réglez vos bâtons correctement, de manière à ce qu’ils soient a à hauteur de taille, avec votre coude positionné a 90 degrés lors qu’on se tient  debout vous devriez adopte une posture moins courbe. Les personnes souffrant du dos le remarqueront plus rapidement, cette posture apporte un réel confort. Si cela peut paraître comme étant un maigre gain sur courte distance, sur des treks de plusieurs jours ou pour les randonneurs réguliers l’impact sur votre condition physique générale sera bien plus prononcée. Les bâtons devraient donc vous permettre de conserver  un rythme régulier et plus relâché. Sur les terrains les plus faciles, vous n’aurez plus à regarder en permanence où vous mettez les pieds ce qui permet de récupérer un peu. Dans un état de relaxation, proche de l’hypnose légère, la marche peut être un moyen particulièrement efficace de relâcher les pressions accumulées jour après jour.

Repartir l’effort sur d’autres muscles en montée

En montée, les bâtons permettent au randonneur d’utiliser les bras pour pousser dessus et gagner en puissance. De ce fait, vous solliciterez davantage vos muscles des membres supérieurs, augmentant par-là votre fréquence cardiaque mais en soulageant grandement vos quadriceps et vos muscles ischio-jambiers. C’est pour faire un simple un transfert de dépense d’énergie. Vous économiserez vos jambes au détriment des bras qui sont beaucoup moins sollicités en randonnée. Les efforts sont ainsi mieux répartis ce qui devrait réduire la fatigue générale ressentie et améliorer votre rythme sur la durée.

Donner un ascendant psychologique

Grace aux bienfaits cités ci-dessus, la perception même de l’effort semblera diminuer et votre assurance devrait s’améliorer. C’est en soit un avantage psychologique de savoir que vos genoux devraient s’en sortir indemnes et que votre probabilité de glisser est plus faible. Bref, au-delà des apports concrets qu’apportent les bâtons dans la pratique de la randonnée, leur usage même devrait tout simplement vous rendre davantage serein. Un avantage à ne pas négliger dans les efforts longs et donc parfaitement valables pour les randonnées.

Posséder un outil multi-usages

Au-delà de sa fonction primaire de point d’appui supplémentaire, le bâton peut avoir bien d’autres applications en randonnée.

On ne les citera pas toutes, mais il pourrait par exemple s’avérer utile afin de prévenir la faune locale de votre passage. Par exemple, si vous prévoyez une de marcher en Australie, pays ou les serpents sont particulièrement dangereux, les ondes et les sons produits par les bâtons pourraient en éloigner un bon nombre. Plus simplement, les bâtons peuvent aussi servirent de béquille en cas de pépin, ils peuvent servir à sonder l’épaisseur de la couche de neige, à repousser des ronces, ils peuvent être utilisés pour la créer des abris de fortune ou faire sécher des vêtements. Finalement certains modèles intègrent un petit compartiment pour alcool fort, de quoi vous booster le moral en cas de mauvais temps 😉

Quelques inconvénients

S’il est vrai que les bâtons procurent une aide importante à la marche, il y a quand même quelques inconvénients liés à leur usage :

  1. Dans certains passages escarpés, rocailleux, ou étroits, les bâtons de marche peuvent parfois s’avérer dangereux. Soyez prudents et ranger-les,  votre liberté de mouvements et votre assurance dans ces passages doit prévaloir. Il faut attentivement juger de la situation, si poser les mains est nécessaire, les bâtons ne vous seront d’aucune aide.
  2. Le poids peut aussi être quelque peu gênant sur le long terme. Soi les bâtons procurent une aide bienvenue au randonneur, ils sont également un facteur de dépense énergétique. Cependant il parait vraisemblables d’assumer que l’intensité du travail au niveau des bras  demeure bien plus faible en comparaison du travail fournit par les jambes. On privilégiera quand même des bâtons légers afin de réduire un maximum la perte d’énergie lie à leur usage.
Utiliser un ou deux bâtons ?

Par expérience nous vous conseillons d’en prendre deux. Pourquoi ? Tout est question d’équilibre et de symétrie de votre démarche. Sur les treks les plus longs notamment, grâce des appuis similaire à droite et à gauche vous gagnerez en en fluidité. Avec un seul bâtons, votre démarche et donc vos effort pourraient se déséquilibrer ce qui risque de vous fatiguer d’avantage. En descente, 2 bâtons s’avèrent également particulièrement utile pour optimiser votre équilibre et maintenir un bon rythme.

Pour conclure, il faut admettre que les bâtons de randonnées ne sont pas à proprement dit indispensables pour randonner. La meilleure solution pour juger de leur efficacité reste de les tester et de juger par vous-même. On notera néanmoins que les avantages énoncés auparavant nous paraissent bien supérieurs aux potentiellement désagréments que pourraient générer vos bâtons de randonnée. Par ailleurs, si vous doutez encore de leur utilité, dites-vous bien qu’il doit y avoir une raison valable si les bergers et les guides en portent un et ce, depuis la nuit des temps. Pour vous aider dans votre choix voici les principaux éléments à retenir pour choisir vos bâtons ainsi que notre sélection des meilleurs articles disponibles sur le net.

 

principaux éléments à retenir pour choisir vos bâtons

 

notre sélection des meilleurs articles disponibles sur le net

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :